NOTRE PLAN D'ATTAQUE CONTRE L'HIVER !

Le thermomètre a basculé sous zéro. Il est temps de déclencher le plan d’urgence et d’adopter les gestes et soins spécifiquement adaptés aux ardeurs de l’hiver.

 

Afin d’affronter le froid des villes et campagnes ou des pistes enneigées, en pleine santé ! 

 

1. Evitez les chauds et froids

 

VRAI

 

Passez du froid au chaud favoriserait la diminution des défenses immunitaires. Il est donc primordial de bien vous couvrir avant de sortir afin d’éviter le rhume. Mais attention à ne pas mettre des couches à gogo pour être sur d’avoir le plus chaud possible. Parce que la chaleur modifie la qualité des sécrétions des voies respiratoires qui est la première barrière contre les infections. Un petit conseil pour améliorer la respiration, utilisez un humidificateur d’intérieur ou un diffuseur d’huile essentiel afin d’humidifier l’air ambiant. Cela vous évitera ainsi une irritation de la gorge et des bronches.

 

 

2. Le froid tue les microbes

 

FAUX

 

« Va prendre l’air, le froid va te revigorer, il tue les microbes ! » une phrase typique lors des premières gelées. Mais alors, pourquoi les pics d’épidémies de gastroentérite et de grippe sont recensés en hiver ? Parce que le froid ne va pas empêcher les bactéries et virus de proliférer. Ce n’est pas un thermomètre sous zéro qui risque de les effrayer !

 

 

3. L’alcool réchauffe

 

FAUX

 

«Bois un petit coup, cela te réchauffera ! » ; une expression souvent utilisée mais est-ce véridique ? La dilatation des vaisseaux sous-cutanés permet de ressentir la chaleur. De manière concrète, l’alcool abaisse d’un degré la température corporelle par demi-litre d’alcool ingéré. Ce bien-être et cette chaleur  qui peuvent être ressentis après un ou plusieurs verres ne sont qu’illusion. En réalité, l’ingestion d’alcool diminue la température corporelle, pouvant même provoquer une hypothermie. Il ne faut donc pas boire d'alcool en pensant se réchauffer ! Vous n’avez jamais remarqué des petits vaisseaux dilatés avec l’alcool ? C’est tout à fait normal puisque l’alcool les dilate, permettant un refroidissement du corps plus conséquent.

 

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un Médecin généraliste ?

Trouver un Médecin généraliste

 

4. Les extrémités sont plus sensibles

 

VRAI

 

Il est très important quand les températures glaciales pointent le bout de leur nez de protéger nos zones fragiles (lèvres, nez..) avec un baume ou un sticks à lèvre. Si les gerçures sont déjà présentes, il faut appliquer à plusieurs reprises une couche assez épaisse pour faire l’effet d’un pansement. 

 

Les extrémités sont des zones assez sensibles, protéger ses mains avec des gants est une première étape qui n’est pas toujours suffisante. L’application d’une crème pour les mains ou d’un baume sur l’ensemble des mains permet d’avoir un film protecteur. Si vos mains sont déjà gercées, effectuez le même principe de pansement en appliquant plusieurs couches d’un baume et laissez agir toute la nuit. Petite astuce pour plus de résultats, pensez à mettre des gants en coton après l’application du baume.

 

 

5. Le froid donne envie d’uriner plus fréquemment

 

VRAI

 

Nous avons tous déjà ressenti cette sensation lorsqu’il fait froid !  C’est une conséquence de notre régulation thermique. Notre organisme va lutter contre la déperdition de chaleur, du coup nos vaisseaux sanguins vont se contracter dans le but de diminuer le nombre de calories dégagées par la peau. Le volume sanguin va donc augmenter au niveau du tronc, en grande partie dans les reins qui filtrent davantage de sang … Et c’est cela qui va produire plus d’urine. Nous allons avoir envie d'uriner plus fréquemment lorsque nous sommes exposé à de basses températures. 

 

 

6. Il faut manger des aliments gras en hiver

 

FAUX

 

Même si nous avons vraiment envie d’y croire parce que cela nous dédouane de nos petits excès raclette, c’est malheureusement bien faux.  L’organisme va d’abord utiliser son stock de réserve en sucre pour produire de l’énergie sous forme de chaleur. Mais impossible d'échapper à une alimentation équilibrée pour être en bonne santé ! Les vitamines, les oligo-éléments et les micronutriments sont des éléments indispensables dans notre alimentation car ils permettent de maintenir un bon système immunitaire. Ils se trouvent dans certains aliments tels que  les fruits de mer, les céréales complètes et la viande rouge.

Dès que les premières gelées pointent le bout de leur nez, il faut adapter notre alimentation. Les œufs, le roquefort, le foie ou le beurre sont des aliments à privilégier. Nous pouvons aussi mettre l’accent sur les sucres lents en mangeant par exemple des féculents ou des céréales. Nous avons tous déjà entendu “ le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée”, il faut donc commencer la journée avec de bons aliments équilibrés (laitage, jus ou fruit frais..), ne pas sauter un repas et essayer de manger plus léger le soir pour favoriser un meilleur sommeil.

 

 

7. Pour éviter les engelures, il faut tremper ses mains dans l’eau

 

VRAI

 

C’est effectivement vrai mais attention, pas de n’importe quelle manière ! 

 

Vous avez des plaques rouges et inflammatoires au niveau des doigts, des orteils, des oreilles ou du nez ? C’est éventuellement des engelures ! Ces plaques sont dues à un trouble de la circulation provoqué par le froid en association avec  l’humidité.  Un facteur supplémentaire de compression entre en jeu pour le cas des orteils. Les personnes les plus atteintes sont les jeunes femmes (90%). Leur récidive est fréquente et dans la moitié des cas, il y a des antécédents génétiques.

 

Pour lutter contre cette pathologie : 

  • Protégez-vous bien du froid (sortez tout l’équipement: port de chaussettes en laine, épaisses, gants...);
  • Faites attention à ne pas porter des chaussettes trop  étroites
  • Les bains alternants (alternance entre 3 minutes dans l’eau chaude et ensuite 30 secondes dans l’eau froide, et ce pendant 30 minutes, deux fois par jour) et le massage stimulent la circulation sanguine et peuvent avoir un effet préventif;
  • La circulation sanguine des mains et des pieds peut être améliorée à l’aide de l’ingestion de médicaments dilatant les vaisseaux sanguins. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien;
  • Ne placez pas vos mains ou pieds glacés sur des éléments de chauffage. Les vaisseaux sanguins superficiels vont alors immédiatement s’ouvrir et perdre encore davantage de chaleur.

 

 

8. En hiver, sortez les bonnets

 

VRAI

 

Il est temps de sortir vos accessoires de tête et de préférence ceux qui couvrent bien les oreilles.  Chez l’homme, la plus importante déperdition de chaleur est la tête avec 30 à 35% de perte de chaleur ! 

 

Les victimes du froid

Les autres aux effets des basses températures vont avoir plus d’impact sur les nourrissons, enfants en bas âge, personnes âgées et personnes en mauvaise condition physique. Ils doivent sortir bien couverts en période hivernale. D’autres facteurs sont aussi susceptibles d’aggraver les maladies liées au froid comme la fatigue, la déshydratation, le stress, les traumatismes, certains troubles de la circulation, le port de vêtements serrants et humides,... Les bébés portés sur le ventre ou sur le dos de leurs parents avec un porte-bébé sont plus exposés aux risques d’engelures des pieds et des jambes.

 

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un Médecin généraliste ?

Trouver un Médecin généraliste
 

 

9. Superposez les couches de vêtements plutôt qu’un gros duvet

 

VRAI

 

Nous avons tous déjà superposé plusieurs types de vêtements quitte à ressembler à un bibendum pour être certains d’avoir bien chaud dans ce climat glacial !  

L’avantage de ce système est qu’on peut enlever une couche dès que nous arrivons dans un endroit plus chaud. C’est le principe de l’oignon, composé de beaucoup de couches qu’on peut enlever au fur et à mesure. 

Il n’est pas bon d’avoir trop chaud, car la transpiration combinée aux températures froides est la combinaison parfaite pour attraper froid. Il faut mieux éviter les vêtements qui compriment et les matières qui gardent l’humidité.

 

 

10. Même s’il fait froid, il faut maintenir une activité sportive

 

VRAI

 

Vous saviez bien évidemment que c'était vrai ! Le sport, l’activité physique régulière, est crucial pour être en bonne santé . Il est recommandé d’avoir une activité physique de 30 minutes par jour .

 

 

11. Il est important de boire beaucoup quand il fait froid

 

VRAI

 

La déshydratation est accentuée par le froid, il est donc recommandé de boire régulièrement en petite quantité. N’oubliez pas qu’en montagne, plus l’altitude sera élevée, plus vous aurez besoin de boire. Chauffage, climatisation sont sources de déshydratation. Pour l’éviter, continuez à boire 1,5 litre d’eau par jour. Variez les plaisirs en buvant des tisanes, des soupes ou des jus de fruits frais.

 

L’homéopathie, des médicaments efficaces pour lutter contre les petits maux hivernaux. 

 

L’homéopathie donne un coup de pouce à notre organisme lui permettant de se défendre de manière optimale contre les maladies hivernales. Le but des médicaments homéopathiques est que notre organisme trouve son équilibre en favorisant les réactions naturelles. L’avantage ultime des médicaments homéopathiques est qu’ils conviennent pour tous les membres de la famille, petits et grands ! Ils conviennent même chez la femme enceinte pour soigner un état grippal (sous réserve d’un avis médical). 

Oscillococcinum est le médicament homéopathique indiqué pour prévenir et lutter contre toutes les maladies d’origine virale. Plusieurs médicaments homéopathiques soignent les différents symptômes caractérisant l’état grippal: Belladona contre la fièvre, Phytolaca contre le mal de gorge, Drosera contre la toux.

 

N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien !

 

Vous avez apprécié cet article ?

Ajouter un commentaire

Annuler la réponse

Inscrivez-vous à la newsletter

Gardez un oeil sur notre actualité

Suivez l'ensemble de nos catégories